Étudiants : comment retrouver la motivation ?

Publié le 4 février 2023

« Flemme !!! Pas la motiv’… Pas envie de sortir du canapé aujourd’hui… » Vous vous sentez fatigué, vous vous traînez et, pourtant, vous avez plein de choses à faire !?!

Étudier, notamment dans le but de se présenter à un examen, nécessite un investissement personnel important. Si la motivation vient à manquer, le stress peut alors s’inviter, créant des déséquilibres sur le plan physique et émotionnel. Le stress qui n’est pas régulé ouvre alors la porte à toute une série de problèmes comme la perte de confiance en soi et en ses capacités, des difficultés de concentration, des douleurs physiques, des troubles du sommeil ou de l’appétit etc… Garder la motivation de travailler dans ces conditions devient alors un véritable défi.

Comment faire pour ne pas se laisser glisser dans ce cercle vicieux et renouer avec l’envie de travailler pour réussir ses examens ou concours, et même retrouver le plaisir de travailler ? Cet article vous permettra de mieux comprendre ce qu’est la motivation et comment faire pour la retrouver lorsqu’elle tend à disparaître.

Mise en garde : il faut bien faire la différence entre un léger manque d’entrain et un état de dépression. Si vous vivez un manque dedynamisme important ou durable, nous vous recommandons de vous adresser à votre médecin, qui pourra poser un diagnostic et vous orienter.

Que se passe-t-il quand vous manquez de motivation ?

En tant qu’étudiant, le manque de motivation est un véritable handicap qui a des répercussions à différents niveaux, allant de la prise de retard dans les révisions, jusqu’à des résultats en baisse voire un décrochage. La lassitude suffit donc à expliquer bien des échecs.

Conséquences de la démotivation :
Manque de temps et d’efficacité
Appétit modifié
Relations conflictuelles
Absentéisme
Résultats en baisse
Décrochage
Échec

Par ailleurs, la problématique de la motivation ne s’exprime pas de la même manière si vous êtes à l’université ou bien au secondaire : alors que de nombreux élèves arrivent au secondaire déjà découragés par plusieurs années passées en classe et un projet professionnel encore mal défini, les étudiants universitaires commencent en général leurs études avec une forte motivation. Mais celle-ci décroît souvent au fil du temps, avec un sentiment d’essoufflement, par exemple après un semestre particulièrement difficile.

Peu importe où vous vous trouvez dans votre parcours de formation, quand le manque de motivation commence à se faire sentir, vous devenez facilement irritable, de mauvaise humeur, ou commencez à douter de vos choix d’orientation ; vous ne vous sentez plus à la hauteur, parfois jusqu’à vous sentir confus et découragé.

Ces dernières années, les mesures sanitaires en yoyo et les périodes d’enseignement à distance n’ont fait qu’accroître le sentiment d’abattement : les journées monotones, l’avenir incertain et le manque de relations sociales entraînent perte de sens et démotivation.

Le manque de confiance en vous et dans vos capacités ainsi engendré nuit inévitablement à la possibilité de vous projeter de manière positive dans votre avenir.

Retrouver motivation et efficacité pendant les révisions avec la sophrologie

Avant toute chose, il est important de distinguer un manque de motivation passager d’un état d’apathie qui se prolonge. Dans ce dernier cas, il est indispensable de demander un avis médical afin d’en identifier l’origine (alimentaire, médicale, médicamenteuse…).

Une fois toute raison médicale écartée, la sophrologie propose différentes pistes pour retrouver dynamisme et entrain.

La 1ère étape consiste à réguler le stress et libérer les tensions accumulées pour retrouver un esprit calme et disponible. En sophrologie, on utilise volontiers l’exercice dit du « sophro-déplacement du négatif ». Il consiste en la réalisation de tensions et de relâchements musculaires, en lien avec la respiration.

Le Sophro-déplacement du négatif :

Inspirez, retenez l’air dans vos poumons et contractez (sans forcer pour autant !)
tous les muscles de votre corps, même les plus petits… tenez… et quand vous
avez besoin d’expirer, vous soufflez en relâchant tout votre corps.
Répétez la séquence au moins 3 fois puis laissez votre corps se déposer sur votre
siège, assis confortablement, les yeux fermés, et observez les sensations de
détente s’installer dans vos jambes, vos bras, votre tête.

Lors de la 2ème étape, il est important de clarifier ses objectifs. Pour cela, posez-vous la question suivante :

« Pourquoi est-ce que je veux réussir cet examen ? »

Répondez-y sincèrement et écrivez la réponse. Puis demandez-vous :

« Pourquoi est-ce que je veux VRAIMENT réussir cet examen ? »

A nouveau, soyez sincère dans votre réponse et écrivez la. Cela vous permettra de remettre du sens dans ce que vous avez à faire.

Enfin, 3ème étape, prévoyez des buts intermédiaires car le fait de décomposer un objectif en faisant la liste des tâches à accomplir permet de le rendre plus facilement atteignable. De plus, à chaque but réalisé, vous ressentirez de la satisfaction, ce qui alimentera votre motivation pour atteindre votre objectif principal, instaurant ainsi un cercle vertueux pour continuer d’aller de l’avant, surmonter les obstacles et… atteindre votre cible !

Stress des examens: comment le fait de bouger les épaules m’a aidé à passer mon bac?

Adolescente, j’étais une élève retenue, un brin timide, et, surtout, je manquais de confiance en moi. Cela se traduisait par la fameuse angoisse de la page blanche. J’avais beau passer des heures à travailler, connaître les différentes matières enseignées et être,...

Surmonter sa peur des examens

Avez-vous déjà eu peur d’être évalué ? Avez-vous déjà ressenti une boule au ventre,
la gorge nouée, les jambes coupées ou les mains moites ? Cela vous est-il arrivé de rester sans voix devant un professeur à l’air un peu sévère ou de vous être senti oppressé ?

LA SOPHRO, À QUOI ÇA SERT?

Souvent occupés à ressasser le passé, la plupart du temps en train d’anticiper l’avenir, tout en remplissant (ou en essayant de remplir!) plusieurs tâches que le quotidien exige de nous… Cela vous dit quelque chose?

Le stress a encore fait sa rentrée!

Les enfants ayant repris le chemin de l’école, le rythme de vie change pour toute la famille, souvent avec le retour de différents maux qui s’étaient miraculeusement apaisés pendant les vacances : maux de tête, ruminations mentales, boule au ventre, sommeil agité…...

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Mes derniers articles

Le stress a encore fait sa rentrée!

Le stress a encore fait sa rentrée!

Les enfants ayant repris le chemin de l’école, le rythme de vie change pour toute la famille, souvent avec le retour de différents maux qui s’étaient miraculeusement apaisés pendant les vacances : maux de tête, ruminations mentales, boule au ventre, sommeil agité…...

Surmonter sa peur des examens

Surmonter sa peur des examens

Avez-vous déjà eu peur d’être évalué ? Avez-vous déjà ressenti une boule au ventre, la gorge nouée, les jambes coupées ou les mains moites ? Cela vous est-il arrivé de rester sans voix devant un professeur à l’air un peu sévère ou de vous être senti oppressé ?...

Share This